Données clés : le décrochage en chiffres

Publié le

Les décrocheurs sont les élèves de 16 à 25 ans qui quittent leur formation initiale sans avoir
obtenu le diplôme qu’ils préparaient (CAP ou baccalauréat).

En France, on estime qu’ils sont 140 000 en moyenne à sortir chaque année sans formation diplômante.

En 2013, dans l’académie de Versailles, le système interministériel d’échanges d’information (SIEI) a dénombré 15 000 jeunes de plus de 16 ans, non retrouvés inscrits dans une formation et sans diplôme, dont 3 000 d’entre eux sont déjà suivis et accompagnés par une mission locale.

Les 22 plates-formes inter institutionnelles de suivi et d’appui aux décrocheurs de l’académie sont chargées de se mettre en relation avec ces jeunes et de leur proposer un accompagnement vers une solution de reprise de scolarité ou d’insertion.

Après enquête et prise de contact, 4 000 jeunes s’avèrent avoir déjà une solution de formation ou d’insertion. Mais 3 000 jeunes restent injoignables.

Les plates-formes de suivi et d’appui accompagnent donc 5 000 jeunes.

Elles s’appuient sur la dynamique des 24 réseaux FOQUALE (Formation – qualification – emploi). Chaque réseau, ancré sur son territoire de bassin, regroupe l’ensemble des acteurs de l’Éducation nationale dans toutes ses dimensions : formation scolaire, formation sous statut salarié, formation continue. Il œuvre à la mise en place de solutions innovantes pour prévenir et remédier au décrochage scolaire.


Objectif : diviser par deux le nombre de décrocheurs

Afin d’atteindre cet objectif, le ministère a fixé un objectif de retour en formation pour 20 000 jeunes, chiffre atteint pour 2013, et pour 25 000 jeunes en 2014.

En 2013, dans l’académie de Versailles, les réseaux FOQUALE ont permis à plus de 2 000 jeunes de renouer avec la scolarité.

Les actions et le nombre de bénéficiaires

  • micro-lycée : 70
  • repréparation d’examen : 160
  • reprise de formation : 1600
  • actions de remobilisation : 280
  • clauses sociales : 20

Au delà de ces actions de remédiation, les réseaux FOQUALE travaillent en amont à la prévention du décrochage scolaire. Au sein de chaque établissement scolaire, une équipe éducative et pédagogique impulse des actions et assure le suivi des élèves en risque de décrochage scolaire au travers des GPDS, groupes de prévention du décrochage scolaire.


Qui sont les décrocheurs ?

Analyse de la dernière campagne SIEI (décembre 2013) pour l’académie de Versailles.

Répartition des non retrouvés par cycles d’enseignement

PNG - 26.9 ko
60% des jeunes non retrouvés sont issus de lycée professionnel
  • Collège : 15%
  • Lycée général et technologique : 25%
  • Lycée professionnel : 60%

(Pour visualiser le graphique, cliquez sur la miniature)


Taux de filles/garçons non retrouvés par cycle d’enseignement

Il s’agit du nombre de jeunes non retrouvés en décembre 2013 parmi l’ensemble des jeunes de plus de 16 ans inscrits en 2012/2013 dans un établissement de l’académie de Versailles

Collège :

  • filles : 13%
  • garçons : 13%
  • total : 13%

Lycée général et technologique :

  • filles : 3%
  • garçons : 3%
  • total : 3%

Lycée professionnel :

  • filles : 16%
  • garçons : 20%
  • total : 19%

19% des élèves scolarisés en lycée professionnel en 2012/2013 et ayant atteint 16 ans n’ont pas été retrouvés en décembre 2013. Ce taux est 16% pour les filles et de 19% pour les garçons sortant de lycée professionnel.

Répartition de jeunes non retrouvés par classe d’origine

(Pour visualiser le graphique, cliquez sur la miniature)

PNG - 56.1 ko

Les abandons de scolarité sont plus fréquents dans les classes de terminale après un échec à l’examen.
La part des non retrouvés à l’issue d’une terminale reste néanmoins à relativiser avec l’amélioration de l’intégration des résultats aux examens dans le SIEI.